Mois : juillet 2019

Paris l’été

Pour son édition 2019, le festival parisien poursuit dans ce qui fait sa marque et son originalité : le mélange des genres, la mixité des inspirations et la découverte de lieux insolites de la capitale. Pour la soirée d’ouverture, le 12 juillet, une seule proposition : une rencontre entre Mozart et la danse hip hop, sur les partitions de Don Giovanni et du Requiem avec dix musiciens de l’Orchestre des Champs Elysées (également le 13).

0 Shares

Homme encadré sur fond blanc

Homme encadré sur fond blanc est un spectacle intemporel, classique du genre burlesque décliné par les artistes du muet comme Buster Keaton ou Jacques Tati. Récompensé par de nombreux prix, il n’avait pas été joué sur une scène parisienne avant cet été. Son auteur, le franco-suisse Pierric Tenthorey, conjugue l’art de la comédie, de la mise en scène et de la magie. Il cultive un humour discret, un comique de répétition inspiré de Tex Avery,

0 Shares

Circus incognitus 

En fond musical, des notes de piano sautillantes ramènent au temps des films muets et du burlesque américain. Ici, pas de machineries compliquées. Avec peu d’accessoires, les plus élémentaires, Jamie Adkins présente des numéros simples, épurés, drôles et poétiques. Ses inventions, il les réserve à l’utilisation des objets, par exemple pour établir un échange avec le public, il propose un lancer d’oranges pas banal, avec réception directe sur une fourchette entre ses dents.

0 Shares