Exposition Haute Dentelle

A Calais, la rencontre de la dentelle et de la haute couture.

 

Destinée au grand public et aux professionnels de la mode, la nouvelle exposition de la Cité de la dentelle et de la mode de Calais rend hommage aux dentelliers.

Savoir-faire multiséculaire, la dentelle est apparue en Italie et en Flandres vers 1535. D’abord uniquement réalisée à la main, elle est devenue mécanique avec l’invention des métiers anglais, arrivés à Calais en 1816. Aujourd’hui, la majorité des métiers se trouvent dans les Hauts-de-France et la dentelle de Calais-Caudry est une marque déposée. La dentelle tissée sur les métiers Leavers n’est pas un tissu comme un autre. Elle paraît fragile alors que son tissage, réalisé sur des machines, la rend très solide, car indémaillable. Elle se prête donc à toutes les créativités et ses motifs variés, fleuris ou abstraits, autorisent les inspirations les plus débridées. Si l’informatique a développé la rapidité, elle ne remplace pas la main de l’homme qui, à partir de ce tissu dentelle, peut s’autoriser des audaces personnelles, mélanger les tulles, ou comme Valentino, créer sa propre dentelle.

Placée sous le commissariat de Sylvie Marot, l’exposition renouvelle le regard sur la dentelle, une technologie extrêmement complexe, et secrète. Pour elle, « la dentelle est comme une langue vivante. Plus vous l’apprenez, plus vous en comprenez la subtilité. » Spectaculaire, l’exposition est aussi pédagogique et didactique. Un enchaînement de 65 pièces uniques, des robes jamais exposées, réparties à travers 14 vitrines représentant les maisons de couture : Chanel, Martin Margiela, Alberta Ferretti, Christian Dior, Valentino, Schiaparelli (superbe robe violine et rouge), Viktor & Rolf,… La plupart des robes, portées lors de défilés haute couture des cinq dernières années, sont montrées pour la première fois. Présentées dans des vitrines sans verre, on peut les contempler de près et examiner dans les infimes détails le travail effectué, qui demande parfois jusqu’à plus de mille heures. Pour identifier les dentelles, un cartel et un échantillon de la dentelle prêté par la « maison de dentelle ». Il en existe quatorze aujourd’hui, qui ont chacune leur style comme la maison Leymarié, ou Sophie Hallette, qui a fourni la dentelle de la robe de mariée de Kate Middleton en 2011. Un bel hommage à l’ensemble du savoir-faire dentellier. Pour Sylvie Marot, « là où il y a le plus de créativité c’est dans la dentelle », l’exposition en est le reflet.

. Haute dentelle, Cité de la dentelle et de la mode, 135 quai du Commerce, 62 100 Calais. Tél. 03 21 00 42 30. www.cite-dentelle.fr Jusqu’au 6 janvier 2019.

(lejdd.fr le 4 juillet)

No Comments Yet

Comments are closed