Théâtre

Saïgon

Comme un roman-photo avec ses teintes chromo, un jeu qui fleure parfois l’amateurisme et donne un côté naïf, une fraîcheur au mélo, un rythme alangui, le spectacle de Caroline Guiela Nguyen a tout pour flatter l’œil et l’oreille. Il fait beaucoup plus que cela. Il envoie un direct au cœur par l’humanité profonde de ses thèmes essentiels : l’exil, le déracinement, la peur du retour, l’oubli de la langue maternelle, l’incompréhension entre les générations.

0 Shares

Le Petit Bain

A destination du jeune public, la création de Johanny Bert et Yann Raballand révèle des…

0 Shares

Adieu la mélancolie

Roland Auzet met en scène l’adaptation par Pascale Ferran du poème document de Luo Ying …

0 Shares

Chœur des amants

Aux Bouffes du Nord, un chant à deux voix pour dire le temps qui passe…

0 Shares

Pueblo

Au Rond-Point, David Murgia interprète le deuxième volet de la fable politique d’Ascanio Celestini. Une…

0 Shares