Portrait de Ludmilla en Nina Simone

David Lescot signe un double portrait de Nina Simone et de Ludmilla Dabo. Aux accents du jazz et de la musique soul.

Elle, Ludmilla Dabo, est plantée sur la scène, elle tape dans ses mains, lui, David Lescot, est assis, guitare en bandoulière, et martèle le sol avec un pied. Tous deux battent la mesure et marquent le tempo de ce qui semble démarrer comme un show. Le metteur en scène lance une question à la comédienne chanteuse : les hommes ? Et elle d’y répondre en entonnant Be my husband de Nina Simone, et de raconter son mariage. Puis, ses débuts de chanteuse. Et aussi l’humiliation de n’avoir pas pu être la première concertiste classique noire des Etats-Unis. Elle est alors dans la peau de Nina Simone. D’autres chansons suivront, interprétées avec chaleur et sensualité, dont le célèbre My baby just cares for me ou encore Mississipi Goddam. Mais derrière celui de Nina Simone, David Lescot dessine un autre portrait, celui de Ludmilla Dabo.

Deux figures de femme noire

Fin questionneur, Lescot s’adresse tantôt à la chanteuse, tantôt à la comédienne, tenant un fil qu’il ne lâche jamais et laissant transparaître, derrière la figure de la chanteuse et militante iconique, celle de la jeune comédienne. Et de rappeler la condition de la femme noire au temps où Nina Simone se voyait refuser l’accès à la prestigieuse Julliard School of Music de New York, et aujourd’hui, quand la couleur de sa peau empêcherait Ludmilla Dabo, entrée au Conservatoire, d’interpréter certains rôles. Elle prend sa revanche ici et apporte un formidable démenti, dans une scène emblématique de L’école des femmes où elle est une Agnès étonnante. Créé en septembre 2017, ce spectacle fait partie d’une série initiée à la Comédie de Caen par Marcial di Fonzo Bo : Les Portraits d’acteurs, créations itinérantes portées par un ou deux acteurs et les Portraits de vie, consacrés à des personnes vivantes, des villes ou des campagnes. Certains de ces Portraits (Michel Foucault , Gertrude Stein, Avedon/Baldwin, Bourdieu,…) seront en tournée cette saison.

Portrait de Ludmilla en Nina Simone          * *

Théâtre de la ville à l’Espace Cardin, 1 avenue Gabriel, Paris 8e. Tél. 01 42 74 22 77. www.theatredelaville-paris.com Jusqu’au 27 janvier puis le 11 mai à Tremblay-en-France, du 22 au 24 mai à la Filature, à Mulhouse.

Pour les Portraits en tournée, renseignements sur www.comediedecaen.com

 

No Comments Yet

Comments are closed