L’envers du décor

Le Palais de la Porte Dorée métamorphosé par des jeunes artistes

Le temps d’un week-end, L’Envers du décor invite à une redécouverte du Palais de la Porte Dorée à travers les interventions de jeunes artistes. Des concerts, des performances, des parcours sonores, des installations et une exposition, pour vivre le Palais autrement le temps d’un week-end (gratuit) avec des temps forts autour de la voix mis en scène par Antoine Gindt. Invités de cette deuxième édition, les élèves de l’École nationale supérieure des Arts Décoratif de Paris réinventent le Palais avec leurs installations et leurs performances décalées qui jouent avec l’architecture et l’histoire du bâtiment.

L’Envers du décor réunit de nombreux talents pour investir les espaces publics et les coulisses du Palais, de l’aquarium tropical aux déambulatoires où sont conservés les dioramas des années 1930 : l’ensemble Les Métaboles, la plasticienne Anne Ferrer, L’Agence nationale de psychanalyse urbaine (ANPU), le chorégraphe Jordi Gali, la chorégraphe Johanne Saunier, le musicien Richard Dubelski. Côté concert, place à l’électro lors de la soirée inaugurale du vendredi avec trois révélations françaises : Christine, Atoem et Le Comte. Le samedi, Andrew Pekler et Lena Willikens proposeront un set placé sous le thème de la fascination des musiciens pour les pays lointains.

. Palais de la Porte Dorée, Musée National de l’Histoire de l’immigration, 293, avenue Daumesnil – 75012 Paris www.palais-portedoree.fr Du 1er au 3 février.

No Comments Yet

Comments are closed