Tu te souviendras de moi

Patrick Chesnais interprète un homme atteint de troubles de la mémoire dans une pièce de François Archambault.

Professeur à l’université, Edouard se souvient parfaitement de ses cours d’histoire mais oublie trop souvent ce qu’il a fait le matin même, les prénoms, et mêle le passé et le présent. Il parvient cependant encore à donner le change et à masquer les défaillances de sa mémoire. Invité à une émission de télévision avec son épouse, il se targue avec arrogance de connaître par cœur les grandes dates de l’histoire du monde et ne peut s’empêcher de dénigrer, comme à son accoutumée, l’époque contemporaine, abêtie par la mondialisation numérique. Laissé « en garde », comme les enfants, à sa fille, Edouard découvre une autre vie, où l’apparence est moins importante que les sensations, et le moment présent.

Une ironie distante

Sur les pertes de mémoire, maladie d’Alzheimer ou oublis liés à l’âge, le texte de l’auteur québécois François Archambault est juste, sensible et pudique. Que ce soit le « malade » ou ses proches, les portraits sont délicats, en particulier celui d’Edouard, à la fois conscient et inconséquent. En scènes courtes, l’auteur dresse un état des lieux d’une maladie à laquelle beaucoup sont confrontés. Les proches ont du mal à reconnaître leur parent qui n’est plus le même. L’auteur, loin de dramatiser le propos, reste dans le ton de la comédie, avec ses moments cocasses comme ce genre de situation en suscite, et d’autres, plus mélancoliques. Philippe Caroit a adapté la pièce en substituant aux références à l’histoire québécoise des clins d’œil à notre passé récent. La mise en scène de Daniel Benoin accompagne les changements de scène de photos d’un espace mental en décrépitude. Patrick Chesnais est cet homme qui se défait peu à peu. Tout en finesse, maniant subtilement une ironie distante, il joue Edouard avec une élégance, un naturel et une tendresse délicate. Les autres personnages sont dessinés et joués avec sensibilité par Nathalie Roussel, Emilie Chesnais, Frédéric de Goldfiem et Fanny Valette.

Tu te souviendras de moi                  * *

Théâtre de Paris, salle Réjane, 15 rue Blanche, Paris 9e. Tél. 01 42 80 01 81. www.theatredeparis.com

No Comments Yet

Comments are closed