Premier amour

Au Théâtre de l’Atelier, Sami Frey magnifie et illumine le texte de Beckett. Reprise pour quelques représentations.

Beckett a 39 ans lorsqu’il écrit ce récit, en français, avant de le reprendre des années plus tard pour être publié. Sami Frey fait délice de toutes les malices du texte, ciselant délicatement le style précis, ses pleins et déliés. Il interprète véritablement le récit et donne une existence à cette écriture claire. Un peu ascétique, il fait ressortir toutes les variations des situations par lesquelles passe ce personnage sans affect, presque indifférent, la drôlerie incongrue, étonnante de l’auteur : « que… quoi ? Que rien. Cette phrase a assez duré. » Devant le rideau de fer, par intermittence, une lumière rouge clignote, un son strident troue le silence. C’est d’une finesse inouïe, d’une subtilité miraculeuse.

(lejdd.fr 13 novembre 2009)

Premier amour                   * * * *

Théâtre de l’Atelier, 1 place Charles-Dullin, Paris 18e. Tél. 01 46 06 49 24. Jusqu’au 3 mars.

No Comments Yet

Comments are closed