Madame se meurt !

Marcel Bozonnet et Olivier Baumont mêlent littérature et musique de cour dans un spectacle intime et inspiré

« O nuit désastreuse ! O nuit effroyable, où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette étonnante nouvelle : Madame se meurt, madame est morte ! » Le 21 août 1670, à la Basilique de Saint-Denis, Bossuet prononce l’oraison funèbre d’Henriette d’Angleterre, jeune épouse de Philippe d’Orléans, Monsieur, frère de Louis XIV, morte brutalement. Cette figure attachante disparue prématurément a inspiré au metteur en scène et comédien Marcel Bozonnet (sa Princesse de Clèves est en tournée depuis vingt ans) et au musicien et claveciniste Olivier Baumont un spectacle finement construit, intime et profond qui fait dialoguer des textes et musiques des XVIIe et XXIe siècles. Marcel Bozonnet, fin récitant, fait résonner les textes, évoque la courte vie de cette personnalité attachante de la cour qu’était Henriette d’Angleterre, admirée de tous, ses aventures amoureuses, sa mort mystérieuse, ses derniers moments, à travers des écrits, outre l’oraison de Bossuet, de Madame de Lafayette, Saint-Simon ou encore des chroniques de cour anonymes.

Une atmosphère intime

Au clavecin, Olivier Baumont interprète des musiques de cour de l’époque : Purcell, Lambert, Chambonnières. En contrepoint à ce répertoire du Grand Siècle, Thierry Pécou (né en 1965) a composé des airs sur des extraits du journal d’Alix Cléo Roubaud, jeune photographe disparue en 1983, et un étonnant Miserere pour voix parlée interprété en fin de spectacle. La soprano Jeanne Zaepffel interprète des airs anciens (Sing sing de Fairy Queen dePurcell, J’avais déjà passé près d’un jour sans la voir de Lambert,…) ou contemporains (Je vais mourir, La journée était parfaite,… de Pécou). Textes et musique se répondent, temps et lieux se confondent, créant une atmosphère unique, hors du temps, dans l’intimité propice du lieu. Une création originale et un moment d’une belle densité, en résonance avec l’universalité des destins humains.

(photo Pascal Victor)

Madame se meurt !                            * *

Théâtre de Poche, 75 bd du Montparnasse, Paris 6e. Tél. 01 45 44 50 21. www.theatredepoche-montparnasse.com Les lundis, à 19 h.

No Comments Yet

Comments are closed