Les prix du Syndicat de la critique 2019-2020

Les membres du Syndicat professionnel de la critique Théâtre, Musique et Danse ont dévoilé ce lundi 22 juin le 57ème palmarès de leurs prix. Une des dernières soirées de carnaval, de Goldoni, mis en scène par Clément Hervieu-Léger, a reçu le Grand Prix Théâtre et deux jeunes metteures en scène sont récompensées : Julie Duclos pour Pelléas et Mélisande (meilleur spectacle créé en province), et Pauline Bureau pour Féminines (meilleure création d’une pièce en langue française). Outside, de Kirill Serebrennikov, présenté au dernier Festival d’Avignon, est le meilleur spectacle étranger de la saison et Rouge, de John Logan mis en scène par Jérémie Lippmann au Théâtre Montparnasse, reçoit le prix Laurent Terzieff, récompensant un spectacle présenté dans un théâtre privé. André Marcon est le meilleur comédien, pour son interprétation de Anne-Marie la Beauté de Yasmina Reza, et Ludmilla Dabo la meilleure comédienne dans Une femme se déplace, de David Lescot. Une mention spéciale est attribuée au spectacle de Johanny Bert, Hen.

Les récompenses en musique et en danse

En musique, Ercole Amante, mis en scène par Valérie Lesort et Christian Hecq, est récompensé du Grand Prix et Le Démon, par Dmitry Bertman, le prix Claude-Rostand. La meilleure coproduction lyrique européenne est Jacob Lenz, mis en scène par Andrea Breth et la meilleure création musicale le Concerto pour piano n°3 « Fragments de mémoire », dirigé par Wilson Hermanto. Les personnalités musicales de l’année ex æquo sont le ténor Benjamin Bernheim et le chef d’orchestre Léo Warynski. Le contrebassiste Florentin Ginot est la révélation musicale de l’année.

En danse, Body and soul, chorégraphie de Crystal Pite, et Une maison, de Christian Rizzo reçoivent, ex æquo, le Grand Prix. Maintes fois applaudie dans les ballets de Pina Bausch, Cristiana Morganti, est la meilleure interprète avec Moving with Pina, présenté au Théâtre de la Ville. Le Ballet de Lyon est la meilleure compagnie et les personnalités chorégraphiques de l’année sont, ex aequo, Akram Khan et Lia Rodrigues. Danser sa peine, de Valérie Muller, reçoit le prix du meilleur film, Regardez la danse ! de Philippe Verrièle, celui du meilleur livre, Phia Ménard celui de la meilleure performance et Po-Cheng Tsai, de la compagnie B.Dance, est la révélation chorégraphique de la saison.

. Palmarès complet sur www.associationcritiquetmd.com

Photo Une des dernières soirées de carnaval. Brigitte Enguérand

No Comments Yet

Comments are closed