Les Prix de la critique

Le Syndicat de la critique théâtre musique et danse a remis ses Prix de la saison 2018-2019

Hier en fin de matinée dans la salle de l’Opéra Comique ont été remis les Prix de la saison. Christophe Honoré était présent pour recevoir celui de Meilleur spectacle théâtral de l’année pour Les Idoles, créé au Théâtre Vidy-Lausanne et joué à l’Odéon à Paris cet hiver. Le spectacle y est à l’affiche de la saison prochaine. Simon Abkarian a reçu le Prix de la Meilleure création d’une pièce en langue française pour Au-delà des ténèbres, joué au Théâtre du Soleil, Insoutenables longues étreintes, mis en scène par Galin Stoev, a reçu le Prix Georges-Lerminier et La reprise, de Milo Rau celui du Meilleur spectacle étranger. Le Prix Laurent-Terzieff récompensant le meilleur spectacle dans un théâtre privé a été attribué à deux spectacles : Girls and boys, mis en scène par Mélanie Leray avec Constance Dollé, seule en scène, au Petit Saint-Martin, et La ménagerie de verre, mis en scène par Charlotte Rondelez au Théâtre de Poche-Montparnasse. Nicolas Bouchaud s’est vu décerner le prix du meilleur comédien (il l’avait déjà eu en 2013) pour Démons et Un ennemi du peuple, Marlène Saldana, celui de la meilleure comédienne dans Les idoles (cf. photo), et Suzanne Aubert celui de la révélation théâtrale dans L’école des femmes.

La musique et la danse

En musique, Beatrix Cenci, d’Alberto Ginastera, créé à l’Opéra National du Rhin, a reçu le Grand Prix du meilleur spectacle de l’année, Ariane et Barbe-Bleue, de Paul Dukas, au Capitole de Toulouse, le Prix Claude-Rostand du meilleur spectacle lyrique, Les Boréales, de Rameau, à l’Opéra de Dijon, celui de la meilleure coproduction lyrique, et Trois contes, de Gérard Pesson, à l ‘Opéra de Lille, celui de la meilleure création musicale. Michael Spyres est la personnalité musicale de l’année et Alexandre Kantorow, la révélation musicale. Le prix de la Meilleure initiative pour le rayonnement musical a été attribué à Opéra Junior de Montpellier, dirigé par Jérôme Pillement. Le collège Danse a récompensé la chorégraphie de Ohad Naharin Venezuela, présentée à Chaillot, l’interprète François Alu, la personnalité chorégraphique William Forsythe et la compagnie Sao Paulo Dance Company. Le Meilleur film sur la danse est Maguy Marin, l’urgence d’agir et le meilleur livre Danser Pina, de Rosita boisseau.

. Palmarès complet sur www.associationcritiquetmd.com

 

No Comments Yet

Comments are closed