Le Grand Inquisiteur

Sylvain Creuzevault livre sa vision personnelle de cet extrait emblématique des Frères Karamazov avant sa mise en scène prochaine à l’Odéon

Après Les Démons, créé en 2018, et avant Les Frères Karamazov, à venir en novembre, Sylvain Creuzevault, artiste associé à l’Odéon, en extrait un chapitre emblématique, Le Grand Inquisiteur, dans lequel Ivan interpelle Aliocha, son frère cadet, moine novice : le Christ existe-t-il ? Doit-on croire en lui ? Pour approfondir ses interrogations, il imagine le retour du Christ sur terre, au XVIe siècle, à Séville, au temps de l’inquisition… Après qu’il ait accompli quelques miracles, il est arrêté, emprisonné, et reçoit la visite du Grand inquisiteur, qui se lance dans une diatribe virulente. Avec Sylvain Creuzevault, on est très loin du récit puissant et sobre qu’avait livré Patrice Chéreau en 2006 (à l’Odéon, déjà) de ce grand poème. Ici, le grand inquisiteur n’est pas seul, mais se voit rejoint par des personnages politiques actuels ou du siècle dernier, et la quête de Dieu vire au grotesque. Après le réquisitoire du grand inquisiteur (Sava Lolov), en présence d’un Pape musicien (Vladislav Galard), voici donc que le metteur en scène convoque Donald Trump (Servane Ducorps), Margaret Thatcher (Frédéric Noaille) et encore Staline (Sylvain Sounier). Plus tard viendra Karl Marx (Arthur Igual)…

Heiner Müller en renfort

C’est peu dire que Creuzevault exagère la veine farcesque de Dostoïevski (traduit par André Markowicz), la pousse dans des outrances scéniques notamment lorsque le Christ lapidé, éviscéré, est dépecé et dévoré par ces nouveaux inquisiteurs. D’une religion à l’autre, de Jésus à Staline ou encore Karl Marx, bientôt statufié, chacun a droit à son procès dans ce théâtre bavard, parfois abscons, mais qui, sous le grotesque et l’impression de fatras, suit sa ligne de fond. La figure de Heiner Müller (solidement interprété par Nicolas Bouchaud) s’invite enfin et domine la seconde partie de ce théâtre de la pensée tel que l’envisage Creuzevault. « Penser est fondamentalement coupable »… Tous coupables.

Le Grand Inquisiteur                  *

Théâtre de l’Odéon, place de l’Odéon, Paris 6e Tél. 01 44 85 40 40. www.theatre-odeon.eu Jusqu’au 18 octobre.

(Photo Simon Gosselin)

No Comments Yet

Comments are closed