La conférence des objets

Au Studio-Théâtre, Christine Montabeltti fait parler les objets, interprétés par cinq comédiens.

« Nous, les objets, quelques-uns, ce soir, on va sortir de notre silence. On a des choses à vous dire ». Et de prendre la parole. Ecrite et mise en scène par Christine Montalbetti pour cinq acteurs de la troupe –Claude Mathieu, Anna Cervinka, Hervé Pierre, Bakary Sangaré et Pierre-Louis Calixte-, cette Conférence des objets fait entendre les voix intérieures de ces objets, utilitaires ou décoratifs, qui accompagnent notre quotidien, leur donnent des sentiments humains. Souvent ignorés, méprisés, oubliés, que font-ils dès que nous avons le dos tourné ? S’ennuient-ils de leur propriétaire ? Dans le décor conçu par Eric Ruf, il y a le lampadaire et son coquet abat-jour, la boite à couture, le parapluie, l’amulette et l’étonnant pêle-pomme. Certains aimeraient changer d’identité, avoir une autre fonction, ainsi du gri-gri qui aimerait être une grosse pierre de son village, du parapluie qui rêverait d’être un cerf-volant et la boite à couture une boite à peinture. Tous témoignent de « l’enthousiasmante matérialité du monde ».

La révolte des objets

L’auteure a écrit pour chacun des comédiens qui incarnent les objets : modeste et rêveuse Anna Cervinka dans son allure de lampadaire, raisonnable Claude Mathieu collée à sa boite à couture ou s’en détachent, comme Pierre-Louis Calixte, parapluie, fidèle « petit plafond », qui aurait pu être aussi un bouchon de pêche, Bakary Sangaré, petite pierre à défaut d’être plus volumineuse. Malgré des ressentiments, quelques sursauts de révolte, chacun demeure sagement à sa place et rien ne se passe en attendant le retour de leur propriétaire. Et l’intérêt dramatique s’étiole. A ce jeu, Hervé Pierre est le plus savoureux dans son rôle de pêle-pomme : « parfois j’ai peur d’être un gadget ». Il parvient merveilleusement à donner un relief incongru, poétique et fantaisiste à son objet, à introduire une folie, à jouer avec la distance de la représentation.

La conférence des objets                   * *

Studio-Théâtre, Galerie du Carroussel du Louvre, 99 rue de Rivoli, Paris 1er. Tél. 0 44 58 15 15. www.comedie-francaise.fr Jusqu’au 5 janvier.

 

(Photo Vincent Pontet, coll. Comédie-Française)

No Comments Yet

Comments are closed