DJ Set (sur) écoute

Mathieu Bauer mixe tous les genres de musique pour mieux solliciter nos oreilles

Sur la scène, une table de mixage, des instruments de musique, des micros, et un poste de radio d’où s’échappe la voix d’un présentateur invitant à une émission d’un nouveau genre sur la musique. Cette introduction passée, Matthias Girbig prend le relais, nouvel intermédiaire entre la musique et le public. Dj mixant en temps réel et en direct toutes sortes de musique, il s’adresse directement à nos oreilles pour mieux les solliciter. Comment signifier notre écoute ? Suivant l’ouvrage de Peter Szendy, Ecoute : une histoire de nos oreilles, l’auteur du spectacle Mathieu Bauer, avec la collaboration de Sylvain Cartigny, explore, de questionnement en questionnement, le monde du son, l’histoire de la musique, et la qualité, l’intensité de l’écoute. Pour ce faire, il compose un voyage musical qui passe par Mahler, Purcell, Mozart, Bartok, John Cage, Captain Beefheart, et d’autres encore. Qu’est-ce qu’écouter veut dire ? Extraits de textes de philosophes à l’appui -Friedrich Nietszche, Theodor Adorno avec sa typologie assassine des auditeurs, Raymond Murray Schafer et ses paysages sonores, Vladimir Jankélévitch, Roland Barthes ou encore Luigi Russolo et son Art du bruit -, les deux compères tentent des réponses, à commencer par celle-ci : à chaque auditeur son écoute.

Une playlist éclectique

Matthias Girbig est de tous les plans, manipule les vinyles, passe d’un auteur et d’un musicien à l’autre, forme un duo tonique avec la chanteuse lyrique Pauline Sikirdji ou la comédienne Georgia Stahl, formidables interprètes, quand il ne se transforme pas en rocker musclé. Entre conférence de musicologie inédite et concert atypique, la soirée est riche en décibels, qui peuvent atteindre (un court instant) 120, le volume sonore d’un coup de feu… ou d’un concert de rock. Sorte de pochette surprise musicale, le spectacle reproduit différents sons (bruissements, chuchotements, grognements, …), enchaîne Mahler et Dalida, avec une analyse du célèbre Paroles chanté avec Alain Delon, décortique l’obsédant Wuthering Heights de Kate Bush, ou fait encore entendre en majesté la musique de La dolce vita de Nino Rota. Musiciens, chanteuse et comédiens ont tous les talents dans cette plongée au pays des sons excitante et diablement stimulante.

DJ Set (sur) écoute                           * *

Théâtre 14, 20 avenue Marc Sangnier, Paris 14e. Tél. 01 45 45 49 77. www.theatre14.fr Jusqu’au 18 octobre.

(Photo Jean-Louis Fernandez)

No Comments Yet

Comments are closed