Antoine Vitez en poésie

Les Déchargeurs invitent à une rencontre de l’univers poétique d’Antoine Vitez

Pendant cinq jours, aux Déchargeurs, on peut entendre et découvrir la poésie d’Antoine Vitez mêlée à celle de ses amis poètes, connus ou aimés. Accompagnés du pianiste Mico Nissim, neuf interprètes prêtent leur voix pour faire résonner celle des poètes aimés du metteur en scène. « Antoine aimait la poésie. Il en a écrit, intimement entremêlée à son œuvre comme il faisait toute chose. Poésies où l’on peut le retrouver en soulevant les mots et les sensations, comme des découvreurs – il y est installé secrètement et profondément. Poésie graphique aussi, parfois dessinée dans la page, parfois même inscrite au cœur de dessins», rappelle Jeanne Vitez. Le programme décline et croise les univers : le mardi 9 sera italien avec des poèmes de Vitez, Pasolini, Pavese, lus par Christine Guênon, Christophe Labas-Lafite et Jeanne Vitez, qui est de toutes les lectures. Mercredi se voudra russe avec Vitez, Aïgui, Blok, Maïakovski, Mandelstam, lus par Eric Louis, Nicolas Struve, le jeudi grec, avec Vitez, Cavafy, Ritsos, lus par Jany Gastaldi, Daniel Soulier, vendredi français, avec Vitez, Marie Etienne, Jean Metellus, Bernard Noël et Jacques Roubaud lus par Dominique Reymond, Jeanne et Marie Vitez. Le samedi, un florilège clôturera ce programme.

. Les Déchargeurs, 3 rue des Déchargeurs, Paris 1er. Tél. 01 42 36 00 50. www.lesdechargeurs.fr Du 9 au 13 avril.

No Comments Yet

Comments are closed