Adieu Monsieur Haffmann

Après des prolongations au Théâtre Rive Gauche, la pièce de Jean-Philippe Daguerre, récompensée par quatre Molières en 2018, est actuellement à l’affiche du Théâtre de l’Oeuvre

A Paris, en 1942, M. Haffmann, bijoutier resté à Paris quand sa famille est partie se réfugier en Suisse, décide de « donner » sa boutique à son employé qui, en échange, devra le cacher dans la cave et le nourrir. Avant d’accepter, le jeune artisan dessinateur de bijoux, marié et stérile, adresse une demande étonnante à son patron: faire un enfant à sa femme. Aucun marchandage, rien de scabreux, juste une histoire d’homme à homme, de vie à conserver pour l’un, à donner pour l’autre. En scènes courtes, Jean-Philippe Daguerre maintient le niveau de densité du récit tout au long de la pièce, et un intérêt croissant au fur et à mesure que le danger se resserre. L’angoisse se tend quand l’artisan invite à dîner son principal client, l’ambassadeur d’Allemagne, un proche d’Hitler. Le danger se rapproche pour Joseph Haffmann. Pour l’artisan, le courage sera-t-il plus fort que la peur ? Sur scène, sont rassemblés les stricts éléments essentiels : une table, trois chaises, un lit, un bureau,… et un tableau ! Jean-Philippe Daguerre passe d’un lieu à l’autre, d’une situation à l’autre avec un sens du cadrage et du tempo remarquablement efficace. Attachants, humains, ses personnages sont interprétés avec sobriété et justesse par Alexandre Bonstein, le pudique M. Haffmann, Grégori Baquet, très sensible artisan, et Julie Cavanna, la fine épouse. Se joignent à eux pour le dîner final (fatal ?), Charlotte Matzneff et Franck Desmedt.

Adieu Monsieur Haffmann                  * * *

Théâtre de l’Oeuvre, 55 rue de Clichy, Paris 9e. Tél. 01 44 53 88 88. www.theatredeloeuvre.com

No Comments Yet

Comments are closed