Les Francophonies en Limousin

La 35ème édition du festival limousin débute le 26 septembre. Focus sur le Québec

Pour Marie-Agnès Sevestre, la directrice des Francophonies en Limousin, cette édition sera la dernière avant de passer le relais à Hassane Kassi Kouyaté. Le programme 2018 met en lumière les artistes venus du Québec, avec pour commencer, le mercredi 26, la première en France de La fureur de ce que je pense, exploration vertigineuse de la fragilité humaine, d’après des textes de Nelly Arcand, adaptés et mis en scène par Marie Brassard (au CCM Jean Moulin). Les 30 septembre et 1er octobre, Antioche, de Sarah Berthiaume, mis en scène par Martin Faucher, a pour héroïnes des femmes d’aujourd’hui, descendantes de la colère d’Antigone. Autres premières en France, celle d’Ecoutez nos défaites, un spectacle de Roland Auzet, d’après Laurent Gaudé, à l’Espace Noriac, les 1er et 2 octobre, et La Trilogie Supernova, de Mark Lawes au CCM Jean Gagnant, les 3 et 4, Jusqu’où te mènera Montréal ? de Martin Faucher, au CCM Jean Moulin, les 5 et 6.

Des propositions multiples

Venues d’horizons différents, Nancy Huston, Germaine Acogny et Salia Sanou créeront Multiple-s sur la place du geste et de l’espace commun, les 27 et 28 septembre. Autre grand moment, la création par le théâtre Indianostrum de Pondichéry, de Chandâla, l’impur, une exploration contemporaine de l’histoire de Roméo et Juliette mêlant l’art de la danse, de la musique, des marionnettes, au Théâtre de l’Union du 27 au 29 septembre. Mis en scène par Koumarane Valavane, formé auprès d’Ariane Mnouchkine, le spectacle sera ensuite repris au Théâtre du Soleil. De son côté, l’Opéra de Limoges accueille un spectacle venu de Belgique, celui d’Alain Platel et Fabrizio Cassol qui marient la mort et la fête dans Requiem pour L. d’après le Requiem de Mozart.

Lectures, concerts et rencontres

Baptisée La Fabrique tropicale, une Carte blanche est donnée à Tropiques Atrium, scène nationale de Martinique, qui explore les nouvelles formes de la création créole. Répartie sur différents lieux, elle propose du théâtre avec Pou an wi ou pou an non, le texte de Nathalie Sarraute, une lecture musicale, des concerts, et aussi des installations. La tente berbère de Côté jardin (toujours en accès libre et gratuit) accueillera un hommage, le 28 septembre, à « l’inventeur » du Festival, Pierre Debauche, disparu cette année, à travers un documentaire et une rencontre. Le 3, dans l’ambiance conviviale de L’Arbre à palabre, Hassane Kassi Kouyaté racontera des récits initiatiques et le 6, il invitera Patrick Chamoiseau pour une conversation. Enfin, pour clore le festival en musique, The Ting Bang et Dédé Saint-Prix animeront un Bal créole.

. Programme complet : Les Francophonies en Limousin, 11 avenue du général Leclerc, 87 000 Limoges. Tél. 05 55 10 90 10. www.lesfrancophonies.fr Du 26 septembre au 6 octobre.

No Comments Yet

Comments are closed